Cloro'Fil concept

L’innovation, ADN de Cloro’Fil Concept

Cloro’Fil Concept propose des solutions textiles novatrices au service de la santé et du bien-être. Son engagement quotidien en faveur de l’innovation résulte d’une étroite collaboration avec tous les acteurs terrain de la fonction linge. Explications par Caroline L’Huillier, directrice générale de Clorofil Concept. 

Jers'innov concept JERSEY
Couv'innov
Gamme Hyg'innov
Secur'innov

Pourquoi avez-vous créé Cloro’Fil Concept ?

Caroline L’Huillier : Cloro’Fil Concept est né en 2007 pour répondre par l’innovation textile à des problématiques remontées du terrain, telles que la lutte contre les infections nosocomiales dans les hôpitaux ou la prévention du suicide en milieu psychiatrique et carcéral. Constatant le manque d’adéquation entre les solutions existantes et les besoins réels des différents secteurs, j’ai bâti 4 gammes de produits : Hyg’innov®, Jers’innov, Le concept jersey®, Couv’innov® et Secur’innov®. L’innovation est inscrite dans l’ADN de chacune de ces marques. 

Qu’entendez-vous par “innovation textile” ? En quoi consistent ces gammes de produits ?

Nous avons d’abord créé la gamme Jers’innov®, Le concept jersey®, en l’occurrence des draps “demi-housse”, draps housses et taies d’oreillers infroissables confectionnées pour conserver un aspect hôtelier et avec des propriétés “thermorégulatrices”. Cette gamme répond à un triple besoin : simplifier le travail des soignants, offrir plus de confort aux résidents et faciliter le traitement en blanchisserie pour alléger l’investissement. Nous avons ensuite lancé les oreillers, matelas et couettes imperméables de la gamme Hyg’innov®. Elle est déployée dans les hôpitaux et l’hôtellerie car les produits offrent une barrière efficace contre les bactéries, virus, allergènes et punaises de lit.

Intéressons-nous à présent à Couv’innov® et Secur’innov®, des gammes créées pour les hôpitaux psychiatriques et l’univers carcéral. En quoi se démarquent-elles ?

Ces milieux nécessitent des articles extrêmement résistants au feu et à la déchirure. Nous avons donc développé des produits “prévention suicide” tels que des tuniques, couvertures, oreillers ou pantoufles. Nous avons rendu le matériel intrinsèquement indéchirable et impossible à enrouler grâce à l’intégration de Kevlar® dans le tissage en Nomex®. Les détenus ou les patients ne peuvent pas utiliser nos produits pour attenter à leur vie ou trouver un moyen de fuite. Impossible également de les endommager en les grattant !

Dix ans après votre création, quel bilan pouvez-vous tirer ?

En 2017, notre chiffre d’affaires a augmenté de plus de 30% pour dépasser 1,2 millions d’euros, une évolution à mettre en regard avec notre capacité à équiper aussi bien des hôpitaux que des EHPAD, centre d’hébergement, crèches, hôtels…Je remercie d’ailleurs ceux qui ont adopté nos concepts innovants dès leur création : le Centre hospitalier de Rodez, le Centre hospitalier de Mont de Marsan, O.H.T, le Ministère de la Justice. Autant de clients qui constatent au quotidien la facilité d’entretien et la très grande durée de vie de nos produits ! Nous faisons ce métier par passion et, au-delà de l’innovation technologique, c’est l’une des clés de accès de Cloro’Fil Concept.